Vous avez un projet pour votre entreprise ?

Prenons contact

Contactez nous

Nous vous rappelons dans les 24h.

Attention aux mirages!

par / mercredi, 04 novembre 2015 / Publié dans RH

Nous sommes tous focalisés sur la publication mensuelle du nombre de nos compatriotes entrant dans la catégorie des « chômeurs » et nous affligeons régulièrement qu’au global le taux des « sans emploi » dépasse les 10% de la population active (en incorporant les DOM TOM dont on ne voit pas pourquoi ils seraient exclus des calculs…).

A partir de cette vision macro-économique du sujet, certains employeurs potentiels pourraient en déduire un peu rapidement que l’offre de travail étant supérieure à la demande… les prix ne peuvent que baisser, c’est-à-dire que les candidats à un emploi doivent automatiquement faire preuve d’une grande flexibilité sur leur rémunération. Certains d’ailleurs n’hésitant pas à proposer des packages à la limite de la décence…

Cependant, une analyse plus fines des couches de population concernées nous montre rapidement que les cadres constituent une catégorie à part et, qu’à la condition d’avoir maintenu leur employabilité, la tension sur le marché du recrutement est bien là en ce qui les concerne !

Donc, chercher à attirer les meilleurs dans une nouvelle aventure avec des propositions significativement en deçà de leur précédente position relève d’un pari qui a beaucoup de chances d’être perdu ! En tout cas, si victoire il y a, elle risque d’être frappée du sceau du provisoire, le « malheureux élu » étant motivé à continuer à chercher son eldorado ailleurs…

Ne parlons même pas des candidats déjà en poste et auxquels serait faite une proposition légèrement inférieure, voire à niveau équivalent : même si le stimulus matériel est loin d’être l’unique moteur du changement et de la prise de risque, n’est-ce pas proposer une fraise melba sans chantilly ?

Notre recommandation est de démarrer d’un bon pied la relation avec un futur nouveau collaborateur et à nos yeux une démarche réaliste en même temps que respectueuse en fait partie.

Michel Cathala
Senior Consultant

TOP
FrenchGermanEnglish