Vous avez un projet pour votre entreprise ?

Prenons contact

Contactez nous

Nous vous rappelons dans les 24h.

Le défi du management multigénérationnel

par / jeudi, 27 février 2014 / Publié dans RH

Si nombre d’articles traitent du management des générations Y et du défi qu’il représente pour l’entreprise, il est important d’élargir la focale et de nous pencher sur l’enjeu managérial que représente le pilotage multigénérationnel.

L’arrivée dans l’entreprise de la fameuse « Génération Y » ayant fait couler beaucoup d’encre et souvent à tort généré de l’incompréhension, les lignes managériales ont matière à réfléchir aux attitudes à développer pour profiter de cette richesse que recèle le fait de réunir ensemble Baby-boomers et tenants des générations X et Y.

Génération Y, menace ou opportunité ? La réponse est toute trouvée : c’est une véritable chance d’interroger nos modes opératoires en management multigénérationnel.

Nous ne reviendrons pas sur ce qui définit ces trois générations mais plus sur les points forts et de vigilance qui les caractérisent :

  • Les Baby Boomers (BB) ont connu les Trente Glorieuses et l’entreprise représente pour eux l’accomplissement de leur travail. Leur vision de l’autorité est descendante et plutôt paternaliste. Fidèles et respectant règles et procédures managériales, leur posture managériale est parfois empreinte du rapport Parent / Enfant. Leur travail est leur vie.
  • Sur les épaules des X, pèsent parfois ces désillusions consécutives aux effets de la crise quant à cette entreprise protectrice et toute puissante. Ils reconnaissent moins l’autorité managériale et lui reprochent souvent de n’avoir pas totalement respecté en les engagements pris. Ils constituent la population la plus directement concernée aujourd’hui par la plus grande mutation des emplois et compétences associées. Il leur reste encore une vingtaine d’année dans l’entreprise et leur avenir est parfois bouché du fait de l’arrivée de jeunes souvent plus diplômés, plus mobiles et plus agiles. Ils doivent travailler pour vivre.
  • Les Y : Tout a été dit sur eux, pour qui l’entreprise ne serait qu’un passage, un moyen pour vivre pleinement leur vie. Tout doit aller vite, le sens à l’action doit être permanent. Leur territoire est le monde et ils veulent des évolutions rapides. Ils ne reconnaissent pas naturellement le management car l’autorité qui y est associée n’y est pas naturelle. Le manager doit être exemplaire s’il veut trouver crédit à leurs yeux. Le travail n’est qu’un moyen pour mieux vivre leur vie individuelle.

Beaucoup de questions sont posées concernant les Y, mais le vrai défi n’est-il pas plus encore de permettre à la Génération X de rester motivée, alors que prises en tenailles par deux générations bien différentes ?

La génération des X est la plus fortement représentée parmi les managers en poste actuellement et il convient de reconnaître que la tâche qui les attend n’est pas aisée car au-delà de leurs légitimes interrogations, ils doivent manager dans un contexte multigénérationnel.

Manager avec succès dans ce contexte tient du challenge certes, mais mené avec enthousiasme il ne peut que leur donner l’occasion d’être repérés et perçus par leur hiérarchie comme talentueux et agiles. Leur talent est ici et dans cette période, de constituer une très précieuse courroie de transmission entre collaborateurs de générations n’ayant pas les mêmes modes opératoires, ni le même rapport à l’autorité et qui affichent des valeurs différentes, quand elles ne sont pas contradictoires.

Le management multigénérationnel, on en conviendra, doit reposer sur une souplesse et une agilité humaine importante. Véritable « chef d’orchestre », ce manager aura su intégrer des représentants de ces 3 générations dans son équipe, aura ensuite fait exprimer les points forts / points de vigilance des uns et des autres et aura su mettre en mouvement l’ensemble, afin que chacun trouve sa passerelle naturelle vers l’autre.

Par exemple, les BB seront ainsi ceux qui pourront témoigner de l’histoire et du sens profond des valeurs auprès des plus jeunes, quand ces derniers leur feront en contrepartie profiter de leur agilité dans l’utilisation de nouveaux outils et que les X vont être revalorisés dans leur rôle de courroie de transmission entre les BB et les Y.

Mais le défi est de taille car le manager va s’apercevoir très vite que les besoins et attentes des uns sont les contraintes des autres. Il  lui faudra alors travailler en profondeur sur les croyances limitantes afin de faire émerger le « plus petit dénominateur commun » entre générations. Dès cet ancrage trouvé, notre manager va assez naturellement se tourner vers un fonctionnement en groupe projet, dans lequel chacun trouvera plus naturellement sa place.

Le management multigénérationnel est source de progrès dans l’entreprise car il marque une véritable mutation et conduit à s’éloigner de schémas managériaux ou d’habitudes  parfois obsolètes, au profit d’un fonctionnement basé sur la souplesse et l’agilité dans un contexte de marchés dont la caractéristique première n’est pas la stabilité !

Demain les générations Z arriveront en entreprise, mais notre manager sera cette fois-ci prêt à accompagner la courbe d’évolution de toutes et tous…

Patrice Mollard
Partner

TOP
FrenchGermanEnglish