Vous avez un projet pour votre entreprise ?

Prenons contact

Contactez nous

Nous vous rappelons dans les 24h.

Cultiver et favoriser la performance

Maître mot de la culture managériale, la performance est un enjeu permanent.



A – Mesurer la performance

Pas de performance sans mesure : des indicateurs sont indispensables.

La mesure de la performance est une responsabilité essentielle du management.

Quels indicateurs ? Ils ne sont pas standards. Leur construction doit répondre aux objectifs que votre entreprise se fixe. Financiers, bien entendu, mais pas seulement. Dans tous les cas, la performance se mesure à partir d’éléments chiffrés ayant un impact sur les résultats financiers de l’entreprise.

Votre branche d’activité, votre type d’entreprise, votre marché, le niveau de risque à prendre, déterminent une norme qui vous permettra de vous comparer et surtout de fixer vos objectifs.
  

B – Obtenir la performance

Les résultats visés, la performance ainsi définie, ne se réalisent que par l’action permanente des managers. Il leur appartient de concrétiser les politiques, les stratégies, d’optimiser les moyens mis en œuvre, de mobiliser les ressources de leurs équipes et de leurs équipiers.

Et donc, aussi, d’évaluer et de rétribuer la performance, de déterminer les bons choix pour l’optimiser, de définir les actions correctrices et de la développer en lançant de nouveaux projets.

La qualité du management de l’entreprise détermine son niveau de performance.

Pour obtenir une performance accrue, il vous faut donc développer les capacités des managers, associées à la culture de votre entreprise, à l’organisation choisie et à la qualité des processus mis en œuvre.

Pour agir sur la performance, la première démarche consiste à identifier vos enjeux majeurs.

Ils sont économiques, augmentation du chiffre d’affaires par exemple. Ils sont également humains : accroître les compétences en management  et la motivation, l’engagement des  collaborateurs.

Ainsi, dans l’exemple de l’augmentation du CA, on pourra se donner comme objectifs la qualité de l’offre et l’efficacité des  commerciaux.

La seconde démarche consiste à définir les actions à mettre en œuvre après avoir déterminé quelle population est concernée :

  • Fixer des objectifs cohérents avec la stratégie de l’entreprise/ de la structure
  • Animer l’équipe, la motiver
  • Développer les compétences des commerciaux
  • Mesurer les résultats.

Cultiver et favoriser la performance n’est pas le fait d’une action coup de poing, mais bien plutôt d’un état d’esprit à créer et nourrir.
 

René-Luc Maisonneuve

TOP
FrenchGermanEnglish