Vous avez un projet pour votre entreprise ?

Prenons contact

Contactez nous

Nous vous rappelons dans les 24h.

« La prise de recul des cadres dirigeants : mythe ou réalité ? »

 

« Tête dans le guidon », « stressé à mort », « pressé comme un citron », « sous la vague » … sont les expressions qu’un consultant entend de plus en plus des cadres dirigeants qui se confient à lui.

Le discours varie peu, quelle que soit la taille de l’entreprise (PME ou multinationale), le secteur d’activité (où se situent aujourd’hui les marchés « protégés » ?), le fait qu’il s’agisse d’un environnement hexagonal, européen ou mondial … et le niveau de responsabilité de l’individu. Les PDG et cadres intermédiaires semblent tous logés à la même enseigne dans ce domaine !
 
En effet, tout un chacun au sein de l’entreprise, a un « patron » qui définit les objectifs, parfois les règles du jeu, et veille ensuite de près à leur réalisation ou à leur respect. Actionnaires et conseil d’administration pour le PDG, pyramide hiérarchique pour les cadres, auxquels s’ajoutent les inévitables acteurs présents dans l’environnement interne ou externe de l’entreprise tels que représentants du personnel, analystes financiers, pouvoirs publics, medias, concurrents … qui ajoutent à leur tour à la pression ambiante.« MARKET-SHARE», « EBIDTDA », « ROI » … voilà quelques-uns des instruments de torture bien connus des cadres dirigeants ! Vous avez dit MANAGEMENT PAR LE STRESS ?

Pourquoi pas, mais il en va du stress comme du cholestérol : il y a le bon et le mauvais …

Est MAUVAIS le stress qui paralyse, qui transforme le cadre en « yes man », qui détruit sa personnalité et sa capacité d’initiative et lui interdit finalement toute prise de recul.

Que fait alors le manager pris dans cette spirale infernale ?
Il transfère son propre inconfort à ses équipes au lieu de filtrer et de sécuriser et ce faisant participe à l’accroissement du niveau de stress général. Bingo ! ! !
Est BON l’aiguillon qui pousse vers l’avant, aide à se dépasser tout en s’étonnant soi-même,  génère une poussée d’adrénaline sans laquelle « les hommes ordinaires ne parviendraient jamais à faire des choses extraordinaires… ».

Alors comment faire pour transformer un poison mortel en élixir de jouvence ?
En prenant du RECUL en toute circonstance, quelque soit le degré d’urgence et la pression à laquelle la manager est soumis.
Le systématisme dans cette attitude entraîne un double bénéfice :

  • au niveau du manager lui même tout d’abord car il deviendra plus clairvoyant et donc plus efficace  et renforcera son image de chef ;
  • au niveau de son environnement humain, car il accroîtra  sa crédibilité tant au niveau de ses patrons que de ses collaborateurs.
Est-ce facile à faire ? Bien sûr que non ! Surtout si l’on reste seul dans son coin !
S’il y a un domaine où le partage avec des gens de confiance aide beaucoup, c’est bien celui-là.
Et vous n’êtes pas seuls !
Nous, dans tous les cas, nous sommes là pour vous aider lorsque vous en ressentirez le besoin.
 

Michel Cathala

TOP
frenchGermanEnglish