Vous avez un projet pour votre entreprise ?

Prenons contact

Contactez nous

Nous vous rappelons dans les 24h.

L’autorité bien comprise

L’autorité est un concept mal défini que l’on associe à la notion de pouvoir. Or, elle s’en distingue : le pouvoir implique l’obéissance et l’autorité, la reconnaissance. Derrière autorité il y a « auteur », celui qui crée ! Restaurer l’autorité n’est pas promouvoir l’autoritarisme mais re-injecter cette motivation à construire l’avenir.

Qui dit participation dit information et communication. Il faut de la transparence, de la construction et de l’écoute pour partager la responsabilité et reconnaître l’autorité. L’autorité s’inscrit dans la durée. Elle est à la fois obligation limitée et ressource pour l’action commerçante.

La distance a souvent été considérée comme une condition de l’autorité. Pourtant, quand la légitimité est reconnue, l’autorité n’a guère besoin de distance. A l’opposé, la familiarité véhicule ce doute sur la légitimité. Le débat n’est pas dans ce choix entre proximité ou distance, mais juste équilibre et continuité réussie parce que reconnue. Réussir à être exemplaire, « faire ce que je dis, … » est pédagogique. Risque et responsabilité constituent le ressort de l’exemplarité.

L’autorité est une relation, elle passe par le langage, se fait et se défait dans la parole ! L’autorité que l’on instaure par le silence  est menaçante et provoque attente et dépendance. L’autorité naturelle  cherche à partager les mots d’autrui, à se rendre accessible.

L’autorité suscite le respect contrairement à l’autoritarisme qui provoque la crainte. Ce qui est respectable ne tient guère à l’homme qui exerce l’autorité mais au principe qu’il incarne. En cela, celui qui l’exerce comme ceux qui s’y soumettent sont égaux devant les valeurs qui constituent leur pacte de confiance.

Bien comprendre ces nuances est ici fondamental en ces temps de changement. La hiérarchie « par les barrettes » est en effet plus que jamais battue en brêche. Gageons que les jeunes générations ne reviendront pas en arrière et que la nostalgie n’est plus là pour opérer.

Demain, plus qu’hier (et particulièrement dans ces périodes de crise, de cassures et de changement), « ces autorités bien comprises » susceptibles de montrer le cap et de donner du sens… seront fort attendues !

 

Dominique Delaporte

TOP
frenchGermanEnglish