Vous avez un projet pour votre entreprise ?

Prenons contact

Contactez nous

Nous vous rappelons dans les 24h.

Le manager de proximité : un rôle majeur


Depuis des années, le manager dit de proximité se fait rare. Il est presque en voie de disparition.

Pourquoi ? D’abord, tout simplement, par souci d’économie : la rigueur (déjà) et la volonté d’améliorer la productivité des entreprises et des organisations.

L’autre raison, sur un registre différent mais revenant au même résultat, était de donner plus d’autonomie aux salariés. Epoque du lancement des groupes d’expression, cercles de qualité…

Pour ces motifs, donc, on a souvent fait sauter cet échelon intermédiaire.

Trop souvent.

Des problèmes qui remontent… ou pas

Car les problèmes quotidiens que ces managers de terrain prenaient en charge, que deviennent-ils ? Ils n’ont pas disparu comme par enchantement (au contraire même). Ils remontent donc vers l’encadrement supérieur qui ne peut les traiter tous et n’en a d’ailleurs pas les moyens, car il n’est pas, justement, sur le terrain. Ou bien les problèmes ne remontent pas, ils stagnent, et s’enveniment.

Au terme de ces années le constat est clair : le manager de proximité tenait un rôle majeur. Et il nous manque : son absence ne fait rien gagner, ni à l’entreprise ni aux salariés.

Alors ? Alors il est temps d’opérer une subtile marche arrière. Avec un objectif simple et clair : redonnons un rôle majeur à la ligne managériale de proximité.

Cela nous permettra de regagner en efficacité sur nombre d’aspects qui tiennent de la mission managériale :

  • animation des équipes
  • organisation du travail de premier niveau
  • maintien d’un bon climat social
  • participation active au développement de ses collaborateurs

(Cette liste n’est surtout pas exhaustive.)

L’autre avantage de recréer ce niveau de responsabilité dans l’organisation est de remettre en route l’ascenseur social, qui a eu plutôt tendance à se gripper. Or sa panne est lourde de conséquences pour la motivation des salariés, qui n’ont guère d’autres solutions, s’ils veulent sortir du « rang », que de postuler pour un poste de manager, agent de maîtrise de premier niveau.


Une forte valeur ajoutée

Quels sont le rôle et la valeur ajoutée d’un manager de proximité dans une entreprise aujourd’hui ? Il (elle) est là, proche des gens et de leur travail. Et il peut :
  • régler des problèmes humains (stress, accident du travail, démotivation, insatisfaction…)
  • anticiper et/ou gérer des  crises, des urgences
  • organiser le travail, optimiser  la production
  • fixer des objectifs, évaluer l’efficacité du travail des personnes et des équipes
  • conduire des entretiens de développement professionnel.

Il est, sur le terrain encore une fois, une sorte de  responsable des ressources humaines de premier niveau.

Il peut également prendre une part importante dans la communication et/ou l’information sur la stratégie, les politiques, les événements marquants de l’entreprise. Son action est indispensable pour faire avancer voire tout simplement porter et « vendre » les projets structurants de l’entreprise. Et sans lui, nous le savons, combien de messages restent incompris des salariés ou ne leur parviennent même pas.

Il peut aller jusqu’à être maître d’œuvre dans la mise en place d’un processus de management par les compétences grâce à sa bonne compréhension des enjeux de l’organisation.

Réussir la promotion  

Là où ce manager de proximité existe, il faut lui donner les moyens de remplir son rôle, totalement et correctement. Et quand il n’existe pas, il faut le créer.

Ce qui suppose de déterminer les compétences disponibles, les envies des salariés face à une promotion qui n’est jamais sans risque.

Car nous avons trop souvent constaté, après coup, que tel bon technicien, bon ouvrier n’était pas en réalité un bon manager. Et le retour sur le poste d’origine n’est que rarement sans conséquence pour le salarié, comme pour l’entreprise.

La solution est de préparer avec soin une telle promotion, en se servant des outils existants comme :

  • les assessment centers
  • les bilans de compétences
  • l’accompagnement dans la prise de fonction (les fameux 100 premiers jours)
  • le coaching individuel
  • la formation sur les fondamentaux du management de proximité : les savoir-faire et savoir-être requis.   

Conjuguer réussite économique pour l’entreprise, intérêt et bien-être au travail pour ses salariés est aujourd’hui l’objectif incontournable de tout responsable.

Pour l’atteindre, il faut investir dans la richesse humaine.

Redonnons un rôle majeur au manager de proximité.


René-Luc Maisonneuve

TOP
frenchGermanEnglish