Vous avez un projet pour votre entreprise ?

Prenons contact

Contactez nous

Nous vous rappelons dans les 24h.

Le redécollage du recrutement est-il imminent ?

Serions-nous aujourd’hui enfin à la veille d’une vraie reprise du marché du recrutement ? Le minimum est bien sûr de s’avancer avec prudence avant que de se positionner sur cette question qui pèse et inquiète nombre de Talents. S’en tenir aux faits, pour les « faire parler », ne permettant à ce jour de dégager de tendance véritablement significative, il est pour le moins hasardeux de s’autoriser de grandes envolées sur ces hirondelles » annonciatrices de jours meilleurs.

Pourtant et selon de récentes études, c’est à 4 sur 5 que les décideurs, DG et DRH nous évoquent leurs intentions de recruter au cours des prochains mois. Et d’évidence, ces prévisions sont aujourd’hui plus favorables qu’elles ne l’ont jamais été depuis bien longtemps… Et si, la majorité d’entre eux précise bien n’envisager dans un premier temps, que de mener des recrutements en remplacement de collaborateurs, 40 % d’entre eux envisagent de procéder à d’authentiques créations de poste en vue de répondre à des besoins nouveaux rencontrés par leur organisation.

Mais derrière ce constat qui suscite plus que de l’espoir, s’impose la nuance, si l’on accepte d’entendre le propos de ces DRH, évoquant le challenge, voire le défi que constitue pour eux la recherche des talents. Car, il est à noter que les entreprises ont élevé leur niveau d’exigence, alors que dans le même temps nombre de candidats se montrent frileux, peu mobiles, voire en retrait devant la prise de risque.

Est-ce à dire qu’une forme de rapport de forces entre recruteurs et candidats se serait fait jour, qui ne serait plus cette fois-ci en faveur des entreprises et conduirait ses recruteurs à parler de marché « pénurique », du fait que nombre de candidats se montreraient soucieux de ne pas s’engager « les yeux fermés », ni motivés pour « lâcher la proie pour l’ombre » !

Force est en effet de constater que dans ces périodes de retournement, recruteurs et candidats s’observent. Et si les uns multiplient ce recours à ces logiques Internes d’assessment pour pourvoir leurs postes par promotion interne, nombre de candidats profitent du moment pour saisir des opportunités sur des postes ou missions, n’ayant pas fait l’objet de publicités ou annonces extérieures sur les job-boards.

Le paradoxe en cette période de timide reprise, que caractérise encore le manque de visibilité business, tient à la timidité des entreprises à pleinement s’engager, alors que pour elles la recherche de talents constitue bien la priorité. Et de fait, ce manque de confiance est parfaitement ressenti par nombre de salariés qui à leur tour s’interrogent sur le bien-fondé d’aller saisir les opportunités que recèle le marché, alors que le risque est encore là !

2015 ne sera peut-être que l’année où s’est amorcé ce retournement du marché de l’emploi et celui-ci mettra sans doute du temps à résorber les compétences et Talents laissé pour compte, mais un léger mieux est là qui progressivement augure d’une tendance plus favorable sur les prochains mois.

A ceux qui s’évertuent à retrouver leur place dans l’univers professionnel, nous souhaitons bien sûr bon courage car nous savons l’exercice difficile, mais qu’ils sachent que ces périodes de pré-retournement s’accompagnent d’opportunités qui justifient au-delà des compétences requises, de se positionner avec audace et confiance !

Dominique Delaporte
Président

TOP
frenchGermanEnglish