Vous avez un projet pour votre entreprise ?

Prenons contact

Contactez nous

Nous vous rappelons dans les 24h.

Tous potentiellement résilients…

Dans une période de forte turbulence économique, de nombreuses entreprises dans un contexte de réorganisation, fusion, acquisition, LBO tentent de retrouver une croissance rentable et font vivre à leurs managers et salariés des situations de changement et d’incertitude quelquefois extrêmement destructrices pour l’individu.

En tant que professionnel du recrutement et de l’accompagnement, nous voyons trop souvent arriver dans nos cabinets des personnes intellectuellement brillantes dotées d’un très beau parcours professionnel qui ont été littéralement laminées par un évènement intervenu dans leur contexte professionnel ; ces personnes ont perdu leurs repères, leurs points d’appui et leur principal moteur : la confiance en eux.

On entend beaucoup parler de résilience mais à quoi fait-on référence ? De quoi parle-t-on?

À l’origine, le terme de résilience était associé principalement à la physique. Dans ce domaine, il désigne : la force de résistance d’un matériau soumis à un choc et sa capacité à retrouver sa forme.

La résilience est un phénomène psychologique qui consiste, pour un individu affecté par un traumatisme, à prendre acte de l’événement traumatique pour ne plus vivre dans un état dépressif et se reconstruire.

De manière plus pragmatique et imagée, la résilience est l’aptitude à « renaître de ses cendres » comme le phénix. En effet, cette capacité permet de rebondir après un traumatisme et est donc très utile pour ne pas sombrer dans la dépression ou le burn out qui touche aujourd’hui de nombreux salariés dans les entreprises.

On peut dire pour synthétiser que la résilience est une évaluation de l’événement qui a causé le choc et, à partir de là, une faculté à rebondir.
La résilience peut guérir de nombreux traumatismes vécus entre autres dans le cadre professionnel (licenciement abusif, harcèlement moral, pression sur les résultats, plan de sauvegarde de l’emploi, dépôt de bilan…) mais nécessite la plupart du temps de se faire aider par un professionnel : psychologue, coach.

Le travail de résilience va permettre à celui qui l’expérimente :

  • de rebondir, d’aller de l’avant, d’apprendre à gérer et canaliser ses émotions
  • à prendre appui sur ses points forts plutôt que de ne pointer que ses faiblesses
  • de penser positivement à l’avenir et de restaurer une confiance en soi souvent malmenée par les derniers évènements.

Dans tous les cas être résilient ce n’est pas être invulnérable, mais apprendre à savoir résister aux pressions en faisant appel à la confiance enfouie en chacun d’entre nous et en faisant preuve d’audace, d’envie, d’énergie et de confiance en un avenir possible dont chacun ressent le besoin.

Laure Larnaud
Senior Consultant

TOP
frenchGermanEnglish